T@ haine ne vaut pas s@ peine (campagne de sensibilisation fictive)

« Deux étudiants de deuxième année ont analysé la problématique du cyberharcèlement pour proposer une campagne de sensibilisation juste et sensible. Le storytelling est à l’honneur : nous sommes témoins dans la première phase de la campagne de la situation d’Arthur. Harcelé, moqué, raillé : il subit un cyberharcèlement (malheureusement) ordinaire. La campagne montre où commence le cyberharcèlement et où cela peut conduire sans jamais tomber dans des propos gratuitement choquants. Radio, télé, print, web : tous les médias se répondent pour montrer la complexité de la problématique et conscientiser les cibles (les adolescents harceleurs, harcelés ou juste témoins de harcèlement). La deuxième phase de la campagne nous raconte ensuite l’histoire d’Arthur, une fois libéré de la spirale du cyberharcèlement. En visuel, les maquettes web, affiches et encarts presse de cette campagne !«